La Gale Sarcoptique

Publié le par Dr Arnaud Muller

L’agent de la gale sarcoptique est Sarcoptes scabiei ; il n’est pas visible à l’œil nu puisqu’il mesure 0,2 à 0,4 mm (acarien microscopique) et se multiplie à la surface de la peau du chien. Les femelles pondent 2 à 3 œufs par jour pendant 10-12 jours. Le sarcopte ne se nourrit pas de sang mais des couches superficielles de la peau de son hôte.

 

1.SS

 

La gale sarcoptique touche principalement le chien, parfois le chat. Les individus atteints sont préférentiellement jeunes (moins d’un an), mais, compte tenu du mode de contamination (contagion directe par contact avec un animal parasité ou du matériel contaminé), des animaux adultes et âgés peuvent présenter une gale sarcoptique (séjour en collectivité, maladie immunodéprimante). La durée d’incubation est de 3 semaines environ.

 

Les symptômes sont dominés par des démangeaisons souvent intenses, associées à un érythème (rougeur) marqué et des papules (petites indurations cutanées en relief) rougeâtres et croûteuses (boutons de gale). Rapidement apparaissent des lésions de grattage (excoriations, dépilations, croûtes, squames, surinfection bactérienne). Les zones atteintes sont classiquement le bord libre des oreilles et l’oreillon (appelée zone de Henry), les coudes, le sternum, avec une absence de lésions sur la ligne du dos. Dans de rares cas de gale chronique, des signes généraux due à une insuffisance rénale immunitaire peuvent être observés. Illustrations disponibles dans nos diaporamas.

 

GS020 001

 

Le diagnostic est difficile est se fonde sur l’aspect clinique, la contagiosité (aux congénères et à l’homme), la mise en évidence du réflexe otopodal (frotter l’oreillon et visualiser le pédalage de la patte arrière du même côté) qui est présent dans 50 % des cas et le raclage cutané qui ne permet malheureusement de mettre en évidence le parasite que dans la moitié des cas. Une recherche par prise de sang des anticorps anti-sarcoptes est une alternative fiable et tout à fait envisageable lors de forte suspicion. Compte tenu de la difficulté à mettre en évidence les parasites, la gale sarcoptique est une des seules dermatoses pour lesquelles on puisse se contenter d’un diagnostic thérapeutique (diagnostic par disparition des symptômes avec le traitement).

 

Le traitement peut faire appel à des applications acaricides topiques ou à des comprimés, mais doit en première intention se fonder sur l’utilisation de médicaments spot-on ayant une AMM dans cette indication à raison généralement de 2 applications à 2 ou 4 semaines d’intervalle. Un traitement de l’environnement est effectué en collectivité.

 

La gale sarcoptique peut également concerner l’homme (dermatozoonose) avec une contamination humaine dans plus de 50% des cas, et le chat ; mais le parasite ne pouvant se multiplier dans la peau de ces 2 espèces, une régression spontanée est observée en 3 à 8 jours si les contacts avec le chien parasité sont interrompus.

 

Gale-sarcoptique 0706

 

 

Commenter cet article